Une définition synthétique de l’ergonomie :

Une définition de l’ergonomie peut être présentée comme l’utilisation des sciences pour améliorer les conditions de travail.

Définition de l’ergonomie selon l’encyclopédie Larousse :

L’ergonomie (du mot anglais ergonomics, néologisme forgé en 1943 à partir du grec ergon, travail, et nomos, loi, règle) est donc connaissance et action ; la connaissance est scientifique et s’efforce de déboucher sur des modèles explicatifs généraux ; l’action vise à mieux adapter le travail aux travailleurs (définition donnée par CAZAMIAN).

Définition de l’ergonomie selon l’association internationale des ergonomes

définition de l'ergonomie

L’ergonomie (ou Human Factors) est la discipline scientifique qui vise la compréhension fondamentale des interactions entre les humains et les autres composantes d’un système, et la profession qui applique principes théoriques, données et méthodes en vue d’optimiser le bien-être des personnes et la performance globale des systèmes –  Les praticiens de l’ergonomie, les ergonomes contribuent à la planification, la conception et l’évaluation des tâches, des emplois, des produits, des organisations, des environnements et des systèmes en vue de les rendre compatibles avec les besoins, les capacités et les limites des personnes. IEA (International Ergonomics Association) – 2000

Définition de l’ergonomie par J.C. Sperandio :

L’ergonomie est constituée par plusieurs disciplines, plus exactement par des parties de disciplines, qui concourent à la connaissance scientifique de l’homme au travail, sous les aspects physiologiques, psychologiques, sociologiques et médicaux du travail humain. Cette connaissance scientifique vise un objectif pratique qui conditionne et justifie l’existence même de l’ergonomie : l’adaptation du travail à l’homme (définition donnée par J.C. SPERANDIO).

La définition de l’ergonomie selon J. Le PLAT :

L’ergonomie est une technologie dont l’objet est l’aménagement des systèmes hommes-machines ou, plus largement, des conditions de travail, en fonction de critères dont les plus importants regardent le bien-être au travail (confort, satisfaction, santé, sécurité, etc.) J. Le PLAT :

Les critères de cette adaptation sont importants à considérer. On peut améliorer selon des critères différents : gain de performance, en termes de rendement ou d’efficacité, allégements de charges de travail, diminution ou suppression des astreintes, augmentation de la sécurité, augmentation de l’intérêt intrinsèque de la tâche, augmentation de la satisfaction, etc.

Lien vers l’article : Le métier d’ergonome ?